Une Australienne a décidé, récemment, de rompre le silence et a évoqué le "cauchemar" qui a vécu aux côtés d'autres passagères sur un vol de Qatar Airways, en raison d'un incident "d'examen humiliant", fin octobre dernier.
 
 
Émission australienne «60 minutes», témoignage de Jane; C'est une infirmière australienne qui faisait partie des femmes contraintes de subir des contrôles forcés et humiliants pour s'assurer qu'elles n'ont pas accouché.
 
Les examens ont été effectués pour des femmes, après la découverte d'un bébé abandonné dans l'une des toilettes de l'aéroport international Hamad, et les passagères ont été emmenées dans des ambulances pour vérifier si l'une d'entre elles avait accouché peu de temps auparavant.
 
Jane a été emmenée avec d'autres par la police australienne, sans leur donner aucune explication ou explication sur la raison de cette démarche, qui a alimenté leurs craintes.
 
Cet incident s'est transformé en une crise diplomatique entre Canberra et Doha, tandis que l'opposition australienne a appelé à des mesures plus strictes contre le Qatar, en raison de son implication dans les insultes des femmes voyageuses australiennes, compromettant leur intégrité physique et portant atteinte à leur dignité.
 
L'infirmière, qui n'est pas apparue à visage découvert dans le programme, par souci de sa vie privée, a déclaré qu'elle estimait que cette histoire devait être racontée "même si parler de ce qui s'est passé au Qatar à son sujet est inconfortable".
 
Le programme a déclaré que les voyageuses australiennes et occidentales n'avaient pas pensé à être exposées à ce "comportement barbare" en 2020, alors qu'elles pensaient qu'il se trouvait dans un endroit sûr en traversant le Qatar sur un long vol. L'
 
 
insulte
 
 
La victime a déclaré dans son entretien avec le programme: "Nous nous sentions comme des criminels, et j'ai pensé à ce qui m'arriverait dans ce pays (c'est-à-dire au Qatar) s'ils voyaient que j'étais vraiment coupable?"
 
«J'avais peur et je me demandais pourquoi j'avais été appelée à descendre de l'avion», a déclaré Jane, qui a éclaté en sanglots pendant le programme, puis a déclaré: «Il n'y avait pas d'autre choix que de se conformer.
 
Puis le voyageur australien a commencé à penser à beaucoup de choses tout en étant conduit et soumis à une inspection: "Je me demandais: sommes-nous kidnappés ou nous emmènent-ils quelque part?"
 
Lorsqu'on a demandé à la victime si elle considérait ce qui s'était passé à Doha comme une agression sexuelle, elle a répondu: «Oui, ça l'est».
 
Sans aucune explication, une infirmière de l'ambulance a demandé à la passagère australienne d'enlever le pantalon puis les sous-vêtements.
 
Elle a dit que les agents de sécurité qataris sont venus à l'avion avec des armes, "nous ne savions pas à l'époque s'il s'agissait d'otages ou de terrorisme", alors que les passagers étaient dans un état d'étonnement.
 
La communication n'a pas été faite comme prévu avec ces voyageurs australiens, selon le programme, et la police qatari ne savait pas parler en anglais.
 
Après cela, les femmes ont été soumises à un examen humiliant, sans leur consentement, afin de s'assurer qu'aucune d'entre elles n'a eu de bébé, ce qui a été décrit par l'Australie plus tôt comme "un incident agressif".
 
 
 
L'avion était stationné en «transit» à l'aéroport de Doha avant de reprendre son long voyage vers Sydney, Australie, mais quelque chose semblait étrange, à l'approche du vol, car le retard s'est prolongé d'une heure et plus.
 
Au départ, l'équipage de conduite a attribué cela à un problème technique, sans aucune indication de la véritable cause qui a retardé le décollage pendant des heures.

Anil Ngkungka, un défenseur de Mamelodi Sundowns, en Afrique du Sud, a été tué dans un tragique accident de voiture | Lundi matin.

 

Le journal "Kick Off" Afrique du Sud, a déclaré que l'homme de 33 ans avait été grièvement blessé et était décédé après que sa voiture se soit écrasée dans un terrible accident.

 

Elle a ajouté que le joueur, 33 ans, n'était pas seul, mais avec lui se trouvait sa petite amie, qui a été immédiatement emmenée à l'hôpital, dans un état très critique.

Le joueur était sur le point de rejoindre le club sud-africain Amazulu, en prêt pour une saison avec option d'achat, mais l'accord a été reporté
 
et le joueur a rejoint les rangs des Sun Downs en 2016, où il a remporté 3 titres pour la Premier League locale et un titre pour la Coupe d'Afrique du Sud.
 
Anil Ngkungka a disputé 50 matches internationaux avec l'équipe nationale sud-africaine et a également participé à la Coupe du monde 2010 qui s'est déroulée aujourd'hui dans son pays, l'
 
Égypte.
Le président français Emmanuel Macron a déclaré vendredi que s'attaquer à la crise de la mémoire avec l'Algérie, c'était incarner la réconciliation et non s'excuser pour les crimes de l'ère coloniale.
 
Dans une interview accordée au magazine français "John Afrique", Macron a répondu à une question sur l'étendue de la volonté de Paris de s'excuser auprès de l'Algérie, en déclarant: "Pendant des décennies, la France a pris plusieurs mesures unilatéralement sur cette question et la question n'est pas en excuse", selon le journal algérien Al-Shorouk.
 
Il a ajouté: "L'historien Benjamin Stora, qui me rendra compte en décembre, ne soutient pas cet argument, et ce qu'il faut faire, c'est faire un travail sur l'histoire et réconcilier les deux souvenirs. Nous devons voir l'histoire devant nous".
 
Il a ajouté: "Pour moi, je veux être avec la vérité et la réconciliation, et le président Tebboune a confirmé sa volonté de faire quelque chose de similaire."
 
La France a commis de nombreux crimes lors de sa colonisation de l'Algérie contre le peuple algérien, et l'indépendance de l'Algérie lui a coûté plus d'un million de martyrs.
 
Samedi 31 octobre, Abdel Majid Sheikhi, un conseiller du président algérien, Abdelmadjid Tebboune, a accusé la France de fabriquer du savon et du sucre à partir des os d'Algériens qu'elle a tués lors de sa colonisation de l'Algérie.
 
Cheikhi, consultant à Tebboune, a déclaré au dossier mémoire que les obstacles que la partie française a placés devant la récupération des archives algériennes avaient plusieurs raisons, dont la plus importante était la peur de découvrir des crimes qui terniraient l'image de la France, notamment la question du transfert des ossements d'Algériens à Marseille pour fabriquer du savon et du sucre.
 
Sheikhy a déclaré que la société française "porte toujours le nœud de son passé colonial", ce qui fait de la question des archives une question très sensible, car elle "permettra de divulguer tout ce qui s'est passé pendant cette étape déshonorante de son histoire, ce qui la pousse à essayer de l'effacer de toutes les manières".
 
Cheikhy affirme que pour le colonialiste français, l'Algérie était "un véritable champ d'expérimentation pour les pratiques brutales qu'il appliqua plus tard dans d'autres colonies, notamment africaines, qui souffraient de la traite des esclaves dans laquelle étaient impliquées des personnalités de la société française, toutes méthodes documentées dans les archives".
 
Tout cela, selon mon cheikh, «ternirait la réputation de la France et l'image qu'elle tente de promouvoir en tant que pays civilisé fondé sur la démocratie et le respect des droits de l'homme».
L’Alliance for Club Africain Association a lancé une nouvelle initiative appelée «La grande tache du parc» dans le but d’achever le projet de réhabilitation du parc de Mounir Kabylie.
Cette initiative est venue après une visite sur le terrain du Dr Mohsen Al-Trabelsi, président de l'Alliance pour le Club de l'Afrique, aux différentes composantes du parc, et les lacunes constatées.
L'objectif du `` Great Park Blot '' est d'équiper la salle de musculation, la salle de suivi vidéo, les vestiaires des jeunes et l'auberge de jeunesse, en plus d'équiper les stades de stands pour les masses.
Il est à noter que l'association a réussi à préparer les vestiaires pour l'équipe de football, et le début de l'achèvement de la salle de renforcement musculaire et de la salle de suivi via vidéo.
 
.NESSMA SPORT.
samedi, 21 novembre 2020 07:15

5 Free Melecoin

Written by

Hello,
Earn 5 Melecoin after complete airdrop task sent to your Metatask ETH wallet:
https://t.me/MelecoinAirdropbot?start=r08329212240

La Belgique et l'Italie ont terminé les demi-finalistes de la Ligue européenne des Nations à l'issue des matches de phase de groupes qui ont eu lieu mercredi.

L'équipe nationale belge a battu le Danemark 4-2 au sixième tour des deuxièmes matches de groupe, qui a également vu l'Angleterre battre l'Islande 4-0.

L'équipe belge a grimpé à 15 points en tête, 5 points devant le Danemark et l'Angleterre, respectivement classés deuxième et troisième.

Dans le groupe A, l'Italie a vaincu la Bosnie-Herzégovine 2-0 et les Pays-Bas ont battu la Pologne 2-1.

L'équipe italienne (Azzurri) a porté son score à 12 points en tête du groupe, un point devant Honda, et la Pologne est arrivée à la troisième place avec 7 points,
tandis que la Bosnie-Herzégovine a bloqué à deux points à la dernière quatrième place.

Elle a rejoint la Belgique, l'Italie , la France et l'Espagne pour les demi - finales du tournoi qui se tiendra en octobre / octobre l'année prochaine.

Le leader du mouvement Ennahda, Noureddine Beheiry, a publié aujourd'hui, jeudi soir, un post sur sa page Facebook contenant un message aux présidents de la république et du gouvernement et aux ministres de la justice et de l'intérieur, s'interrogeant sur le moment de l'application de la suprématie de la loi, en référence au sit-in du Parti constitutionnel libre devant le siège de l'Union internationale des savants musulmans en Tunisie.

 

Dans le même billet, Al-Buhairi a exprimé sa solidarité avec la branche d'Al-Ittihad, soulignant que la présidente du Parti constitutionnel libre, Abeer Moussa, a continué de violer la loi, surtout après avoir perdu son procès devant le tribunal.

 

Le Don''obeir et Asaptha au - dessus de l' État et au - dessus de la loi et au - dessus des dispositions du pouvoir judiciaire. "

 
Page 1 sur 51